Il faut sauver le soldat « Carménère »!

parodie-ryan

En faisant référence à ce film de 1998, sorti il y a presque 20 ans (* attention spoiler ! pratiquement à la même période que la redécouverte du Carménère au chili), je vais vous expliquer comment ce cépage a été sauvé comme le soldat Ryan, et ramené dans son pays d’origine.

La ou le Carménère (les deux sont possibles) appartient à la famille nombreuse des carmenets dont voici les principaux acteurs:

  • Cabernet Franc

  • Cabernet Sauvignon

  • Merlot

  • Petit Verdot

  • Carménère

La carménére est originaire du pays basque espagnol, ramenée à Bordeaux au moyen-âge par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Dans les années 1860-1870, le vignoble bordelais fut dévasté par le phylloxéra, réduisant de près de 50% le vignoble.
Le Malbec (ou Cot), le Sémillon, le Petit Verdot, et le Carménère figurent dans les victimes.
Dans ce terrible désastre, la Carménère plantée en majorité dans le Médoc disparait quasi totalement à Bordeaux.

Le phylloxéra

phylloxeraLe phylloxéra est un minuscule puceron originaire d’Amérique du Nord, qui ravage la vigne en absorbant la sève au niveau de ses racines provocant le dessèchement puis la mort de la vigne dans les trois ans.
D’où l’expression « Toujours prendre un Médoc avec un Petit Verdot ».

L’utilisation de plants américains comme porte-greffes est la technique utilisée pour lutter contre la maladie.

Redécouverte du Carménère au Chili        flag_of_chile-svg

1991. Chili.Vallée du Maipo.Viña Carmen. 11h53 (7 minutes avant la dégustation des vins du domaine)
Un œnologue français, Claude Valat, en visite à la bodega Viña Carmen (voisin de Cousino Macul) remarque des plants au murissement plus tardif au milieu d’une parcelle plantée en Merlot.
En effet, ces plants présentent une couleur différente et ont des raisins plus gros.
Il fait part de ses doutes au propriétaire qu’il s’agisse de Merlot.
Par la suite, des tests ADN sont effectués sur 3 années par l’ampélographe français, Jean Michel Boursicot (expert en identification de vigne).
Une fin de soirée bien arrosée, de novembre 1994 (mois très pluvieux en effet), le verdict tombe: c’est bien du Carménère.
On a retrouvé le soldat Carménère!!! C’est TROP GENIAL, non ?  Suis-le seul à être en état d’euphorie ?

vina-carmen
Stèle commémorative des 20 ans de la redécouverte du Carménère au Chili.

Bon passons à la question que vous devez vous poser :
Est-ce que Claude Valat était à l’heure pour la dégustation ?
Ok, j’interprète cette partie, mais imaginez qu’il remette à plus tard son observation, pour se rendre directement à l’apéro  la dégustation… (on sait quand ça commence pas quand on finit, n’est-ce pas) et finit par oublier son observation.

La vraie question est comment le cépage est arrivé au Chili ?

Eh oui, Scully a raison, désolé pour les fervents croyants aux abductions extraterrestres de vous voir fait miroiter un enlévement des frères Bogdanov par Nicolas le jardinier pour des expériences horticoles !
Il faut remonter au XIXe siècle, un homme politique et écrivain chilien, Don Silvestre Ochagavía, ramène des plants français au Chili ; parmi lesquels le Grand Vidure, mieux connu sous le nom de Carménère. Par ailleurs, au Chili en tout cas, il fonde en 1851 la bodéga Ochagavia.

De plus, le Chili fut épargné et n’a jamais été touché par le Phylloxéra notamment grâce à son isolement géographique et son taux de cuivre élevé dans le sol.

Aujourd’hui, 90% des vignes sont franches de pieds, c’est à dire sans utilisation de porte greffes américains.

chili-vignes

Ampélographie

La Carménère est un croisement de Cabernet Franc et de Gros Cabernet.
C’est un cépage fragile, en particulier à la coulure : chute des fleurs et non fécondation des ovules, lié à un temps froid et humide.
La maturité est tardive avec des rendements faibles.
Pour les férus d’ampélographie, voici deux illustrations, si vous avez un doute sur l’authencité d’une vigne, plantée en Chine (leader de la contrefaçon).

Régions de production

1996 : première cuvée de la Viña Carmen en assemblage Carménère et Cabernet Sauvignon sous le nom de « Carmen Gran Reserva Grande Vidure ».

La redécouverte de ce cépage a engendré une adoption de la Carménère dans beaucoup de domaines viticoles chiliens avec une restructuration des parcelles pour proposer des vins en mono-cépage de Carménère.
De 300 hectares en 1997, maintenant le vignoble s’étend sur 10700 ha.
Le Chili est le 6ème producteur mondial de vin en volumes.
Les principales régions au Chili sont situées le long de la Cordillère des Andes, bordées par le Pacifique.

chl_vin_large

Les principaux pays du monde qui cultivent le Carménère sont le Chili, l’Argentine, le Pérou, les USA, la Chine, l’Italie et la France.
Même nos amis chinois l’ont adopté, et représente 7 % de l’encépagement, aussi connu sous le nom de Cabernet Shelongzbu.

Back in France ?

Et c’est là où l’histoire retombe sur ses pieds (de vigne), puisque quelques rares Châteaux du bordelais ont replanté des plants chiliens et utilise le Carménère dans de faibles proportions en assemblage :

  • Château Brane-Cantenac à Margaux

  • Château de Pressac à Saint Emilion

  • Château des Chapelains à Sainte Foy Bordeaux

Mais cela reste anecdotique car sa fragilité aux maladies et sa maturation tardive ne convient pas au climat de Bordeaux.

Arômes des vins

Lorsqu’elle est récoltée bien mûre, la Carménère offre des arômes de fruits noirs, de fumée, de cacao, de cuir et de tabac. Lorsqu’elle est récoltée moins mûre on retrouve une dominante de poivron vert et d’arômes herbacés.
Les vins sont très colorés, aux reflets violacés, assez riche, tannique avec souvent une grande persistance aromatique.
En vieillissant, le vin développe des notes de champignons et de terre.
La qualité des carménère chilien est en constante progression grâce à l’utilisation de méthodes de vinification modernes et l’âge des vignes.

Quelques nectars chiliens

emiliana-carmenere-red-wine-chileEmiliana Carménère (Central Valley):
A boire dans sa jeunesse, je parle du vin pas du consommateur.
Notes de fruits rouges, fumées, avec des touches de poivre plus ou moins prononcé selon les millésimes. 

Pour découvrir le caractère fruité de la Carménère (environ 8 €).
Pour info, Emiliana travaille en biodynamie et je recommande l’ensemble de leurs vins de qualité remarquable, comme Novas, Coyam…  http://www.emiliana.cl/

casa-lapostolle-cuvee-alexandre-carmenere-zoom

Lapostolle, Clos Apalta Cuvée Alexandre Organic Carménère (Colchagua Valley):
 Assemblage avec une majorité de Carménère qui varie suivant les millésimes. Expression de fruits noirs, de chocolat, d’épices comme le poivre.
Grande concentration des arômes et finale longue (env.30 €).
De la méme bodéga la cuvée éponyme Clos Apalta fait partie des meilleurs vins chiliens (env. 90 €) http://en.lapostolle.com/

 

almaviva

Sans oublié,  un autre grand vin chilien, Almaviva, né de la rencontre de la Bodéga Concha y Toro &  Baron Philippe de Rothschild en 1996.
Almaviva (Maipo Valley):
Assemblage majoritaire de Cabernet Sauvignon, Carménère, Cabernet Franc.
Arômes de cerises noires, de cassis, de chocolat, d’épices, complexcité aromatique avec des tanins fins et puissants, belle élégance (env. 100€). http://www.almavivawinery.com/

misiones-d-rengo

Mon coup de coeur:

Misiones de Rengo Gran Reserva Carménère (Rappel Valley) :
Effluves fruits noirs avec des touches toastées, de cuir, d’épices. Belle complexité évocant le chocolat amer, le café, la cannelle.Bel équilibre entre des tannins présents et une persitance en bouche (env.20 €).
http://www.misionesderengo.cl/

En fouillant sur la toile, j’ai trouvé deux Châteaux bordelais proposant une cuvée en mono-cépage de Carménère !! (100% Carménère Pure) …

Mais vu le peu d’enthousiasme que vous manifestez, je vous en parlerais, peut être, si vous êtes sage, avec une dérogation écrite de Robert Parker, dans un prochain épisode.
Si vous en connaissez aussi, alors dans ce cas je vous invite à m’en faire part dans les commentaires.

Si vous avez aimez ou détestez cet article, je vous encourage vivement à le partager !

Gracias por leer, hasta pronto !

Publicités

2 réflexions sur “Il faut sauver le soldat « Carménère »!

  1. Château Clerc Milon, Grand Cru Classé à Pauillac, exploite encore une parcelle de Carménère plantée en 1947. Cette dernière représente 4000 m2 (soit 10% de la superficie restante à Bordeaux) et entre régulièrement dans l’assemblage du grand vin. Je partage votre enthousiasme pour ce cépage !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s